Tutoriel installer WordPress

Installer WordPress, en local, puis chez son hébergeur

Installer WordPress directement chez son hébergeur peut se faire très simplement grâce à l’installeur du CMS, la procédure d’installation rapide proposée par certains, ou encore votre webmaster favori… Cependant, la bonne méthode reste de travailler sur une copie locale de son site avant de le télécharger sur le serveur distant. Nous allons donc voir ici comment créer une base de données, configurer WordPress, effectuer son transfert FTP et finaliser sa migration.

Installer WordPress chez votre hébergeur en première intention est assez simple, j’ai d’ailleurs déjà décrit les étapes d’une installation manuelle dans l’article « Créer un site WordPress, le guide vraiment complet », et certains hébergeurs comme OVH vous proposent une installation simplifiée de CMS tels que WordPress (vous pourrez consulter à ce titre la documentation officielle du prestataire « Comment utiliser les modules en 1 clic »). Je vous propose donc ici un guide d’installation sur serveur local.

Installer WordPress en local

Pour travailler sur son site en local, il est nécessaire d’installer un serveur Apache son ordinateur. En fonction du système d’exploitation, nous avons le choix du logiciel : MAMP pour Mac, XAMPP pour LINUX, Mac et Windows, ou Wamp pour un PC Windows uniquement.

Pour chacun de ces logiciels, la procédure d’installation se fait très simplement, en quelques clics seulement. Je vous invite donc à télécharger votre version du serveur Apache et à lire sa documentation pour plus de détails sur ce sujet.

Gérer sa base de données

Comme tout CMS, WordPress fonctionne avec une base de données, à vous de la créer et de lui attribuer.

Une fois Apache installé, tapez l’URL « http://localhost/phpmyadmin » dans la barre d’adresse de votre navigateur (ou « http://localhost:8888/phpmyadmin » sur Mac).

Si vous utilisez Wamp, un identifiant vous sera demandé pour accéder à l’écran d’administration. Utilisez alors « root » et laissez le champ « Mot de passe » vide.

Cliquez directement sur l’onglet « Bases de données », puis entrer un nom pour votre base de données, ne comprenant que des lettres non accentuées, des chiffres et des underscores (tirets bas). Dans le menu déroulant « Interclassement » choisissez « utf8_general_ci ».>/p>

Création d'un base de données avec PHPMyAdmin pour installer WordPress

Il faut maintenant modifier les droits d’accès à votre base de données pour installer WordPress avec cette dernière.

vous allez sélectionner votre nouvelle base de données, cliquer sur l’onglet « Privilèges » puis sur le lien « Ajouter un compte utilisateur ».

Dans la nouvelle fenêtre, vous devez entrer un nom d’utilisateur et un mot de passe en respectant les règles précédentes. Enfin, dans la section « Privilèges globaux », cliquez la case « Tout cocher » puis sur le bouton « Exécuter » en bas de page.

PHPMyAdmin Ajout des droits à l'utilisateur de la base de données de WordPress

Vous venez de définir un utilisateur et ses privilèges pour accéder à la base de données de votre site WordPress.

Une alternative est de passer par l’onglet SQL et de taper le code suivant dans le champ texte :


GRANT ALL PRIVILEGES TO ma_table_wordpress.* TO mon_identifiant@localhost IDENTIFIED BY ‘mon_mot_de_passe’

Cliquez sur « Exécuter » pour finaliser.

PHPMyAdmin, code SQL pour ajouter des droit à l'utilisateur base de données avant d'installer WordPress

Tout est prêt, nous allons maintenant télécharger et configurer WordPress

Télécharger WordPress en français

Pour bénéficier de la dernière version de WordPress en français, rendez-vous sur le site de WordPress, téléchargez le CMS, procédez à son extraction sur votre disque dur et renommez le dossier pour que son mon corresponde au site à installer. Copiez tout le dossier dans le répertoire « Document root » correspondant à votre plateforme Apache : « Applications/MAMP/htdocs » avec MAMP (Mac), « c:\wamp64\www » pour Wamp (Windows), ou « /opt/lampp/htdocs » pour XAMPP (Linux).

Créer et personnaliser le fichier de config de WordPress

Avant d’installer WordPress, nous allons utiliser et renommer le fichier wp-config-sample situé à la racine du répertoire de votre site (votre dossier WordPress). Ce fichier de configuration donne les informations nécessaires au CMS pour communiquer avec la base de données et sécuriser le site web. Commencez par modifier le nom du fichier « wp-config-sample » pour « wp-config » en conservant son extension « php », et ouvrez-le avec votre éditeur de code préféré. Notepad++ sur Windows est totalement gratuit, mais vous pouvez aussi utiliser Sublime Text (tout système) ou Coda (Mac) si vous préférez (attention ils sont payants).

Vous allez remplacer « votre_nom_de_bdd » par celui que vous avez attribué à votre base de données, « votre_utilisateur_de_bdd » par l’identifiant d’utilisateur créé précédemment, et « votre_mdp_de_bdd » par le mot de passe que vous lui avez donné.

Pour installer WordPress, renommer et personnaliser le fichier wp-config-sample.php

Avec votre navigateur, rendez-vous sur la page WordPress permettant de générer des « phrases uniques » pour modifier les salt et sécuriser le site. Vous pourrez ainsi copier les 8 lignes (de code) à la place des lignes par défaut du fichier. Enfin, vous pouvez modifier le préfixe « wp_ » de vos tables de base de données pour leur apporter une protection supplémentaire.

Personnalisation des clés de sécurité uniques et du préfixe des tables de base de données WordPress dans le fichier wp-config.php

Désormais tout est prêt, nous pouvons enfin installer WordPress et notre site en même temps.

Finir d’installer WordPress

L’installeur de votre site WordPress est maintenant accessible depuis votre navigateur en faisant suivre l’adresse de votre serveur local par le nom donné au répertoire de votre site web : « http://localhost/mon_site » ou « http://localhost:8888/mon_site » (sur mac).

Pour finir d’installer WordPress, vous allez donc vous rendre à cette URL, choisir un identifiant et mot de passe d’accès au site et fournir votre adresse e-mail et cliquer sur le bouton « Installer ». Après quelques secondes, vous pourrez vous connecter et commencer à travailler sur votre site.

écran d'installation WordPress

Lorsque vous serez prêt à passer votre site en production (le mettre en ligne), il vous faudra le faire migrer et le transférer sur le serveur distant (celui de votre hébergeur).

Installer votre site WordPress chez votre hébergeur, transfert et migration

Pour procéder au transfert de votre site, vous allez rapidement installer WordPress sur votre domaine à l’aide de l’installeur en suivant les étapes expliquées dans l’article « Créer un site WordPress ». Il s’agit à peu de choses près du même processus que celui vu précédemment, mais en moins compliqué.

Vous allez ensuite utiliser WP Migrate DB pour transférer votre base de données WordPress.

Export de la base de données

Vous aurez besoin d’ajouter et d’activer l’extension WP Migrate DB à la fois sur le site distant et sur votre site WordPress local. Ouvrez ensuite la page d’administration de l’extension sur chaque site dans une fenêtre différente, puis copier et coller le contenu des champs URL et chemin, du site distant vers les champs de remplacement du site local. Cliquez ensuite sur le bouton « Export ».

Export de la base de données WordPress avec le plugin WP Migrate DB

Il ne vous reste qu’à accéder à l’interface PHPMyAdmin proposée par votre hébergeur pour vider la base de données distante puis importer l’export que vous venez de créer.

Iportation d'une base de données pour installer WordPress sur un serveur distant

Transfert FTP, pour finir d’installer WordPress chez votre hébergeur

Pour finaliser l’installation de votre site WordPress chez votre hébergeur, vous allez devoir télécharger vos données sur son serveur, et pour ce faire, vous avez besoin d’un logiciel appelé « client FTP ». Les solutions sont nombreuses et vous pouvez très bien utiliser un client FTP gratuit tel que FileZilla ou Cyberduck pour accéder à votre serveur dédié ou mutualisé.

Quel que soit le logiciel FTP choisi, 3 informations seront requises pour vous connecter à votre serveur : l’hôte, correspondant généralement à votre nom de domaine (sans le protocole HTTP), un identifiant et un mot de passe. Ces informations vous sont toujours communiquées par votre hébergeur dès la validation de votre hébergement.

Votre client FTP vous propose 2 fenêtres, la gauche correspond à votre disque dur, la droite à celui de votre prestataire. Tout ce que vous avez à faire ici est un glisser-déposer du contenu du dossier de votre site local en excluant les fichiers htaccess et wp-config, vers le dossier du serveur de votre hébergeur. En fonction de la quantité de données à télécharger, cette opération peut prendre plus ou moins de temps.

Transfert FTP d'un site WordPress avec FileZilla

Commencer par installer WordPress en local ne présente que des avantages

Procéder à l’installation d’une version locale de votre site vous permet de mieux comprendre le paramétrage et la sécurisation de votre base de données. Cela vous permet aussi de tester vos modifications de contenus ou vos thèmes avant de les envoyer sur le serveur et de vous éviter ainsi des problèmes à la mise en ligne. Enfin, installer WordPress sur un serveur local vous permet de travailler hors ligne avec votre webmaster et valider facilement les prestations effectuées.

Voilà, n’hésitez pas à me faire part de vos questions sur l’installation de WordPress, je me ferai un plaisir de vous répondre. Merci de votre attention !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *